Bonjour à toutes et à tous,

Nous connaissons tous le « qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire à manger ? » et le « Qu’est-ce qui me reste dans le congélateur ? ». Une rapide visite dans ce précieux électroménager m’a amenée à répondre aux deux questions précédentes : des cuisses de canard que je devais cuisiner ! Je n’avais pas envie de les faire en casseroles en les arrosant tout doucement, car je n’étais pas trop tentée de rester devant la cuisinière en surveillant avec amour et du coin de l’œil la cuisson.  Alors, je me suis demandée si  on pouvait faire cuire les cuisses de canard au four comme les cuisses de poulet. Un petit tour plus tard sur le net et la réponse est oui ! Gros avantage car j’ai la possibilité non négligeable ces temps-ci de pouvoir cuisiner en dehors de la cuisine et avec un four ! Je reviens sur une petite chose quand même.

 En mai dernier, une personne m’a laissée un message sur le blog en me disant que mes recettes n’étaient pas du SEIGNALET. Dès l’ouverture du blog, j’ai bien mis en page d’accueil que mes recettes étaient de type Seignalet dans le sens ou aucune céréale modifiée et aucun laitage d’animaux n’est utilisé dans ma cuisine. Certes, je ne respecte pas la cuisson à 100°C car celle-ci est trop complexe à respecter avec des ustensiles classiques comme vous et moi avons dans nos cuisines. De temps à autres, j’utilise des boîtes de conserve qui sont prohibées dans le Seignalet comme du thon en boîte. C’est assez rare si on regarde les plus de 400 recettes publiées depuis 3 ans. J’ai répondu à cette personne que ces questions (cuisson, conserves), m’ont beaucoup travaillée pendant très longtemps au point que j’en ai parlé à mon rhumatologue. Il a été très rassurant. Il est vrai qu’au tout début du changement alimentaire, j’ai été d’une rigueur drastique. Certaines personnes doivent toujours l’être : cela dépend des individus car nous sommes tous différents. Je reste toujours d’une grande vigilance concernant les composition des aliments et des médicaments, car j’ai déjà eu des poussée à cause d’excipient comme le gluten, qui n’apparaissait pas clairement dans la liste des ingrédients. Je ne vais plus au restaurant : je vous avais parlé d’un restaurant à Lyon qui avait exclu tous les allergènes de l’alimentation : celui-ci ayant fermé ses portes, je ne peux plus « faire comme tout le monde » et aller y déjeuner de temps en temps. L’objectif du blog est de permettre à ceux qui ont dû changer d’alimentation de retrouver le plaisir de se mettre à table. Le changement alimentaire est déjà très complexe : je me souviens que pendant des années, chaque fois que j’allais voir mon rhumatologue, c’était avec une liste de questions sur tel produit que j’avais trouvé dans la composition. Y’ avais-je droit ou pas ? Aujourd’hui, mes habitudes alimentaires évoluent encore. Je m’intéresse à l’alimentation vegan qui est si créative, je mets beaucoup plus de « bio » ou « d’agriculture raisonnée » dans mon assiette.  Après, je n’ai jamais prétendu faire du SEIGNALET, car je ne vois pas concrètement comment le mettre en place à 100%. Petite parenthèse fermée, place à la recette !

Ingrédients pour personnes :

-           4 cuisses de canard

-          Un peu d’huile d’olive

-          Sel, poivre, thym

-          1kg de pommes de terre bio épluchées

Préparation :

On commence par  éplucher les pommes de terre puis, on les laisse tremper dans l’évier avec de l’eau.

Pendant ce temps, salez, poivrez les cuisses de canard sur les 2 faces et avec un pinceau de cuisine les badigeonner légèrement avec un tout petit peu d’huile d’olive.

Sortez les pommes de terre de l’eau et bien les essuyer sur un torchon propre.

Préchauffez le four à 180°C.

Les découper en lamelles régulières : ni trop grosses, ni trop fines. Les déposer dans un saladier.

Une fois cette découpe faite, salez, poivrez et ajoutez le thym effeuillé sur les pommes de terre.

Versez dessus 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et avec les mains bien répartir l’huile d’olive sur les lamelles de pommes de terre.

Mettre les pommes de terre dans le plat de la lèche-fritte et les répartissant bien et uniformément afin de faciliter la cuisson.

Enfournez pendant 30 minutes en remuant à la moitié du temps afin que cela n’accroche pas.

Au bout des 30 minutes, sur la grille du four qui se tient juste au-dessus des pommes de terre, déposez les cuisses de canard, côté peau sur la grille.

Continuez la cuisson.

Le gras du canard va tomber sur les pommes de terre et va leur donner bon goût.

Pensez à bien retourner régulièrement les pommes de terre qui ne doivent pas griller ainsi que la viande.

Je ne vous donne pas de temps car cela dépendra de la qualité des pommes de terre (les bio ont plus longues à cuire) et de la grosseur des cuisses de canard.

Servez une cuisse de canard par personne avec des pommes de terre.

IMG_20180701_132518