Bonjour à toutes et à tous,

 

Une fois n’est pas coutume, en ce mercredi, je ne vous propose pas une recette de dessert. Quand on change d’alimentation, un certain nombre de choses changent, et nous manquent. Le fromage en fait partie. Cela tient lieu de nos habitudes culinaires et gustatives, de nos petits « pêchés mignons » et de nos traditions. En France chaque région à son ou ses fromages. Alors lorsqu’il nous est interdit d’en manger pour des raisons de santé, c’est presque un crime majeur fait à la gastronomie ! Presque 13 ans après le changement alimentaire, je ne regrette pas ce non choix de départ qui est devenu mon hygiène de vie et ma Planche de Salut anti -douleurs. Comme je vous l’ai dit, je m’intéresse aussi beaucoup à l’alimentation des vegan. Pour moi, ce n’est pas une mode. J’essaie de manger moins de viande car j’ai remarqué que je me sentais plus légère à ce moment-là. Et puis aussi  l’obtention en juin dernier de mon diplôme d’hygiéniste-naturopathe n’a pu que mon convaincre de l’utilité de limiter les produits carnés, même si je ne les ai pas supprimés de mon alimentation. De plus, chez les vegan, il y a beaucoup de bonnes idées à prendre, qui me semblent très novatrice et qui ajoutent un petit plus à mon alimentation. C’est donc dans un des livres de Marie LAFORÊT que j’ai trouvé l’an dernier la recette de ce « faux mage ». Le test a été très concluant. On obtient un « fromage » plutôt mousseux au goût unique puisqu’on peut l’agrémenter d’épices, d’aïl, d’herbes fraîches….Pour cela, il ne vous faudra pas beaucoup d’ingrédients, mais un bon blender ou un bon blender seront bien nécessaires.

Alors, à vos fourneaux !

Ingrédients pour un petit bol :

-          150 g de noix de cajou non salées ;

-          4 cuillères  à soupe d’eau ;

-          1 cuillère à soupe de jus de citron.

-          Sel ;

-          Au choix : aïl en poudre, herbes fraîches, épices

Préparation :

La veille, faire tremper les noix de cajou dans un grand bol d’eau pendant au moins 12 heures.

Le jour « J », mixer les noix de cajou avec l’eau et le jus de citron pour obtenir la texture d’un fromage frais et mousseux.

Ajouter le sel au goût et aromatiser si vous le souhaiter.

Conserver au frais dans un récipient hermétique.

Consommer dans les jours suivants.

FROMAGE AMANDE