Bonjour à toutes et à tous,

 

Cela fait déjà une semaine que le Ramadan a commencé. Je saisis cet évènement pour me pencher un peu plus sur une cuisine épicée, aux mille saveurs qui sont autant de nuits. Ces saveurs me rappellent aussi ma grand-mère maternelle, "pied noir" qui a vécu bien des années en Tunisie. Je me souviens que chaque fois que j'allais chez elle, il y avait toujours des odeurs d'épices. Elle en préparait certaines à part pour ceux qui aimaient les goûts plus forts. Le taboulé se fait traditionnellement avec de la semoule. Or, quand on est sans gluten, le blé nous est interdit. Mais, il y a des substituts. Il existe de la semoule de riz qu'on trouve par exemple sur le site exquidia. Malheureusement, je la trouve assez onéreuse. Un bon remplaçant qui se retrouve chaque semaine pour mon plus grand plaisir sans mon assiette est la quinoa. Plusieurs variétés existent avec des parfums et un croquant différent. Ici, j'ai choisi du quinoa blond, classique, facile à trouver et moins cher. S'il y a un "truc" à connaître pour notre quinoa, c'est qu'il faut bien rincer ses petits grains avant la cuisson afin qu'il ne soit pas amer. Chaud ou froid, avec des sauces ou des jus, avec des viandes ou du poisson, c'est la petite graine qui va avec tout! Dans ma recette de taboulé, vous retrouverez des épices orientales fondamentales comme le Ras-El-Hanout, les raisins secs pour la touche sucrée. N'oubliez pas la menthe pour la touche de fraîcheur et surtout, consommez ce taboulé bien frais, ce qui ne sera pas difficile vu les chaleurs que nous avons eu!  La coriandre fraîche fait le lien avec la cuisine du Maghreb. Au-delà de la touche orientale, le taboulé est ici très équilibré, avec beaucoup de couleurs et de parfums et sera parfait pour les repas de midi pris à l'extérieur.

Alors, à vos fourneaux!

Ingrédients pour 6 personnes :

-          500 g de quinoa (attention à la composition)

-          700 g d’aiguillettes de poulet

-          2 oranges

-          3 ou 4 tomates selon la grosseur

-          1 poivron rouge

-          Menthe, persil, coriandre

-          Huile d’olive, jus de citron

-          Sel, poivre, Ras-El-Anout (attention à la composition)

-          Raisins secs  (attention à la composition) (1 grosse poignée, en fonction des goûts)

-          1 ou 2 citrons

Préparation :

Faire tremper les grains de raisins secs dans de l’eau tiède pour qu’ils se réhydratent.

Rincez le quinoa sous l’eau froide. Dans une casserole, mettre du gros sel, puis le quinoa rincé, et le Ras-El-Anout. Recouvrir d’eau par deux fois le volume de quinoa. (Pour 500g de quinoa on met 1 litre d’eau).

Portez à ébullition puis maintenir l’ébullition 10 minutes. Hors du feu, laissez gonfler le quinoa avant de l’égoutter. Laissez-le refroidir  ou rincez-le pour gagner du temps. Dans ce cas, bien le laisser s’écouler.

Lavez le poivron, les tomates, le citron, ainsi que les herbes.

Découpez le poivron en deux. Retirez la membrane blanche et les graines avant de le découper en petits dés. A l’aide d’un couteau épluche légumes, retirez la peau des tomates. Coupez-les en deux et retirez les graines avant de les découper en petits cubes. Réservez le poivron et les tomates.

Pressez le ou les citrons et mélangez le jus avec de l’huile d’olive, du sel, du poivre. Versez sur les graines de quinoa refroidies cette sauce. Effeuillées les herbes et les répartir dessus avec les grains de raisins égouttés. Rectifiez l’assaisonnement si besoin avant de mettre au frigo.

Pressez les oranges et gardez le jus.

Dans une poêle froide, mettre les aiguillettes de poulet et le jus des oranges. Procédez à la cuisson qui est rapide car les aiguillettes ne sont pas épaisses. Salez, poivrez.

Rajoutez les aiguillettes cuites refroidies sur le taboulé et servir bien frais.

IMG_20160604_135213