Bonjour à toutes et à tous,

 

Nous voici déjà en avril et ceci n'est pas un poisson! Pour cette première recette du mois, j'ai voulu vous proposer une entrée d'une grande simplicité mais qu'il faut oser faire: en effet, tout le monde connaît la salade de cresson à la 'vraie' crème. Mais quand on change d'alimentation, on se demande  et à juste titre comment les crèmes végétales se comportent et quel goût le plat que nous connaissions concocté à la mode classique dirons-nous, prend-t-il désormais. Soyez rassurés! D'abord, le cresson c'est juste très bon à la santé. En cette période printanière où il est nécessaire de détoxifier et de détoxiner notre organisme, cette entrée sera une alliée de choix dans ce processus. Et puis, vous garderez le côté gourmand avec la crème. Ici, j'ai utilisé de la crème de soja. De façon très étonnante et presque magique, il suffit d'ajouter le citron et de battre à la fourchette pour que la crème végétale épaississe. On peut très bien imaginer appliquer cette recette avec de la doucette par exemple. C'est donc une entrée facile, presque minute que je vous propose et qui ravira vos convives, étonnés que cette crème ne soit pas de la crème!

Alors, à vos fourneaux! (Plutôt à vos tabliers car ici, le four n'est pas utile!)

Ingrédients  pour 5 personnes:

-          1 barquette de cresson

-          1 brique de crème de soja (ou autre crème végétale comme celle de riz en version liquide)

-          2 cuillères à soupe de jus de citron

-          Sel, poivre

-          quelques cerneaux de noix

Préparation :

Faire tremper le cresson dans de l’eau claire pour le nettoyer et retirer les feuilles jaunes s’il en a.

Essorer la salade et découper les extrémités des tiges de cresson

Dans un saladier, verser la crème de soja, le jus de citron et fouetter avec une fourchette avant d’assaisonner avec du sel et du poivre selon votre convenance.

Ajouter la salade sur la sauce avec les cerneaux de noix, et mélanger.

Servir sans attendre.

IMG_20160312_133752

Intérêt du cresson :

Connu et justement célébré comme antiscorbutique au même titre que deux autres Crucifères, le cochléaria et le raifort, le cresson est l'un des meilleurs légumes-remèdes, assez voisin de l'ail et du chou par plusieurs de ses vertus. Il est tonique, apéritif, anti-anémique, diurétique, dépura­tif, pectoral. Les antioxydants du cresson préviendraient l’apparition de certains cancers et auraient des effets bénéfiques sur la santé de l’oeil. Riche en vitamines C, A et D, le cresson fournit aussi à l'organisme du fer en abondance, de l'iode, du soufre et de nombreux éléments indispensables à l'harmonie du métabolisme. C'est donc un aliment très salutaire aux anémiés, aux asthéniques, aux lymphatiques. Le cresson, particulièrement la variété alénois, contient une quantité élevée de vitamine K, nécessaire entre autres à la coagulation du sang. Les personnes prenant des médicaments anticoagulants (Coumadin®, Warfilone® et Sintrom®, etc.) doivent adopter une alimentation dont le contenu en vitamine K est relativement stable d’un jour à l’autre. Le cresson fait partie d’une liste d’aliments (asperge, bette à carde, brocoli, chou de Bruxelles, épinard, etc.) qui doivent être consommés de façon modérée.

Il est fortement conseillé aux personnes sous anticoagulothérapie de consulter une diététiste-nutritionniste ou un médecin afin de connaître les sources alimentaires de vitamine K et de s’assurer d’un apport quotidien le plus stable possible.